Sur les traces de l'habitat traditionnel en ardoise

Dernière mise à jour : 4 avr.

Focus sur les maisons en pierre sèche ! Saviez-vous que les autochtones Paiwan, Rukai, Bunun, Atayal et Puyuma dont les villages sont situés dans les montagnes du sud de Taiwan construisent traditionnellement en ardoise, sans mortier ni clous ? Voici la première émission d’une série qui vous fera plonger dans le monde des Paiwan, à travers une rencontre avec l’artiste Sakuliu Pavavaljung, qui connaît aussi très la construction traditionnelle.




Pour en savoir plus :


- Exposition “Exploring Taiwan” au Musée national,

- Présentation de l’ardoise et du schiste

- Histoire des ardoisières bretonnes

- Reportages sur les maisons Paiwan en ardoise à Taiwan (en chinois) : article, vidéo

- Utilisation contemporaine de l’ardoise dans des bâtiments à travers le monde


Musique : © Sakuliu Mananikai 排灣族口鼻笛樂曲「傾倒之愛」

 

Dans la seconde partie du reportage, Sasa vous emmène dans les montagnes de Pingtung, dans le village natal de l’artiste Sakuliu Pavavaljung, qui est aussi bâtisseur. Il nous explique notamment les principes de base de la construction en pierre de l’ethnie Paiwan : quelles pierres sont utilisées, comment est coupé le bois, l’importance de l’entraide, etc. Embarquez pour ce voyage !




Pour en savoir plus (ces liens sont en chinois, car il existe peu d’informations en français à ce sujet) :


- Description des maisons Paiwan en pierre sèche et documentaire

- Documentaire sur la rénovation d’une maison Bunun en pierre sèche

- Reportage sur la construction en pierre d’ardoise à Taiwan

- Le village de Laoqijia (老七佳) dans lequel des visites touristiques sont organisées

 

Dans la troisième partie, nous parlerons notamment d’architecture vernaculaire, des propriétés de la pierre comme matériau de construction, de l’aménagement intérieur des maisons, des bâtiments les plus importants du village, du symbole du serpent dans l’architecture chez les Paiwan, ainsi que des cérémonies que les anciens Paiwan effectuaient avant d'emménager dans leurs maisons. Un vaste programme !




Pour en savoir plus :


- Un article (en français) qui évoque la renaissance culturelle des autochtones de Taiwan à travers l’art, avec certains passages concernant Sakuliu Pavavaljung et d’autres expliquant le symbole du serpent dans la culture Paiwan :

- Etude récente (en français) de Fanny Caron sur les relations entre les Paiwan et les animaux, notamment le serpent ancêtre Vulung

- Conférence de Dominique Gauzin-Müller : « vers un nouveau vernaculaire : bois, terre, paille, pierre & co », dans le cadre de la Frugalité heureuse et créative

- Différences entre maisons en ardoise des Bunun et des Paiwan (en chinois)

- Vidéo présentant le rituel du balancier dans la culture Paiwan


Musique : © Sakuliu Mananikai 排灣族口鼻笛樂曲「傾倒之愛」

 

Dans cet épisode, nous aborderons avec Sakuliu Pavavaljung la question des typhons et des tremblements de terre, ainsi que le système d’évacuation de l’eau de pluie à l’échelle du village. Les typhons et tremblements de terre, considérés comme des aléas de la vie, permettaient de tester la résistance des maisons en ardoise et de bien caler les pierres pour rendre la structure plus solide. La vision du monde des Paiwan, que vous découvrirez en écoutant cette émission, était différente de celle communément partagée aujourd’hui, qui ne considère les typhons et tremblements de terre que sous l’angle de la « catastrophe ». Sakuliu partage aussi avec nous sa réflexion sur la notion de temps, et les conceptions différentes de la vie qui en découlent.



Musique : © 余衛民 Zaletj(鼻笛)/ 演奏曲目: ljaveljavan nua vavak 慰靈之音

 

Pour finir, Sakuliu Pavavaljung nous explique pourquoi il reste peu de maisons en pierre d’ardoise dans les montagnes du sud de Taiwan de nos jours et pourquoi les autochtones n’en construisent pratiquement plus. Il nous raconte aussi des changements très rapides qu’a connu son village ces 50 dernières années.



Pour aller plus loin :


Si vous souhaitez voir des maisons en pierre d’ardoise, vous pouvez :

  • aller au musée national à Taipei (國立臺灣博物館), où Sakuliu Pavavaljung a reconstitué une maison dans le cadre de l’exposition « Exploring Taiwan »

  • aller à Pingtung, au 4ème étage de la bibliothèque municipale, il y a une petite maison en pierres dans laquelle vous pouvez vous installer pour lire, c’est assez insolite !

  • vous rendre au Parc culturel des peuples autochtones (原住民文化園區) à Sandimen, où vous trouverez les reconstitutions d’habitats de plusieurs ethnies autochtones. Je vous conseille d’y passer une journée entière car c’est un parc très vaste

  • aller voir l’ancien village de 好茶 (Haocha / Kucapungane), de l’ethnie Lukai, et l’ancien village de 老七佳 (Laoqijia / Tjuvecekadan), de l’ethnie Paiwan, mais ils se situent dans des endroits assez reculés.

- Focus sur quelques villages des autochtones à Taiwan (en anglais)

- Site (en anglais) d’une exposition de l’Institut d’ethnologie de l’Academia Sinica sur le « mouvement d’amélioration de la vie des aborigènes » lancé dans les années 1950 et que le village de Davalan a connu dans les années 1970

- Le village de Kucapungane / Haocha (好茶) sur la base de données du patrimoine national (en chinois) et sur la page du World Monuments Fund (en anglais) :

- Documentaire (en chinois) sur le retour de l’écrivain de l’ethnie Lukai, Auvini Kadresengan, dans l’ancien village de Kucapungane / Haocha (好茶) et installation de panneaux solaires pour qu’il puisse être autonome en électricité

- Documentaire (en chinois, paiwan, et sous-titres anglais) sur Etan Pavavaljung, le petit frère de Sakuliu, dans lequel il évoque aussi les changements que son village a connu

- Documentaire (en chinois et paiwan) sur les flûtes traditionnelles, où l’on voit notamment le père de Sakuliu, Pairang Pavavaljung, qui est « trésor national » dans ce domaine

- Un documentaire (en chinois) sur les différentes manières de réduire l’empreinte carbone des bâtiments : l’habitat autochtone (mais en ce qui concerne les maisons en pierre d’ardoise, l’Université Jinan qui a souhaité en construire une s’est rendu compte que la loi n’y était pas favorable) ou utiliser de la paille pour l’isolation, ce qui est encore rare à Taiwan


Musique : © 余衛民 Zaletj(鼻笛)/ 演奏曲目: ljaveljavan nua vavak 慰靈之音

 

Retrouvez le reportage vidéo en français de Sasa pour Radio Taiwan International !

Photos © Sasa Toute utilisation des photos de ce site est soumise à demande d'autorisation préalable, que ce soit à des fins commerciales ou non-commerciales.

15 vues0 commentaire