Incarner le changement que l’on souhaite voir advenir

Dernière mise à jour : 4 avr.



Iris Liu (劉嫈琦) et A-Yao (莊逸堯) racontent dans l’aventure qui les a menés à construire leur propre maison dans un petit village à l’est de Taiwan. Le fossé entre l’imagination et la réalité du terrain, les péripéties de la construction, l’observation de leur environnement, et surtout le changement progressif de leur état d’esprit et de leur rapport au vivant. Une interview passionnante !



Iris et A-Yao sont deux ingénieurs qui ont quitté Hsinchu il y a une dizaine d’années pour s’installer sur la côte est de Taiwan et y construire leur petite maison aux murs en BTP (bois-terre-paille). A-Yao nous raconte leur transition, les obstacles auxquels ils ont fait face et comment ils les ont surmontés. Il partage aussi son point de vue sur les nombreuses facettes de l’éco-construction, de la dimension esthétique aux dimensions sociétales.



Suite de l'entretien avec Iris et A-Yao: comment les constructions en matériaux naturels peuvent-elles éveiller à l’environnement ? Quelle est la réaction des enfants quand ils construisent en terre de leurs propres mains ? Est-elle différente de celle des adultes ? Pourquoi est-ce que prendre le temps de construire n’est pas forcément un problème et peut même être un avantage ? Iris et A-Yao, qui ont construit de petits bâtiments en terre crue et en bambou dans des écoles et au centre d’éducation à l’environnement de Taitung, évoquent ces questions à travers leurs souvenirs et expériences. Leurs constructions sont autant de graines semées dans les têtes et les cœurs.


Pour suivre les projets d'Iris et A-Yao :

Article (en chinois)



Photos © Sasa et 自然心地

Toute utilisation des photos de ce site est soumise à demande d'autorisation préalable, que ce soit à des fins commerciales ou non-commerciales.


7 vues0 commentaire