Bâtir des ponts entre les générations

Dernière mise à jour : 4 avr.

Jian Sheng-fen (簡聖芬) et Yan Cai-ting (顏采庭), respectivement professeure et étudiante de la faculté d’architecture de l’Université Cheng Gong à Tainan, présentent leur vision de l’éco-construction. Elles évoquent notamment l’importance de mieux connaître la manière dont les maisons étaient construites autrefois à Taiwan, que ce soit en apprenant les savoir-faire des anciens ou à travers des interviews sur le terrain. Cela permet de se rendre compte des liens entre habitat et environnement, et comment s’adapter à notre environnement plutôt que d’essayer à tout prix de le contrôler. Mme Jian constate par ailleurs que, même s’il y a certains freins, les étudiants qu’elle côtoie sont généralement très ouverts à la réflexion sur l’impact à long terme de leurs actions et sur les voies qui pourraient mener à des modes de vie plus en accord avec le vivant. Après tout, le plus important dans le domaine de la construction en matériaux naturels, c’est peut-être de bâtir des ponts entre les générations, pour que chaque génération puisse faire sa part, en lien avec les autres !




Pour en savoir plus :

Site (en chinois) qui rassemble certaines notes de recherche-action sur le terrain des étudiants de l’Université Cheng Gong, dont parle Mme Jian


Photos © Sasa

Toute utilisation des photos de ce site est soumise à demande d'autorisation préalable, que ce soit à des fins commerciales ou non-commerciales.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout